Isabelle Dolci

Infirmière aux Thermes Callou à Vichy.


Née en 1962, à Toulon, Isabelle Dolci obtient son diplôme d’État d’infirmière en 1986 à Vichy. Elle débute sa carrière en intérim puis sous le régime libéral. En 1990, elle intègre l’entreprise Sediver à Saint-Yorre où elle exercera pendant quinze ans. C’est au sein de Sediver qu’elle reprendra, à 38 ans, des études d’ergonome avec brio grâce à une formation continue. Elle obtient donc, avec succès, un Master I, à Lyon avec mention bien, puis un Master II à Paris.
En 2006, suite à l’obtention de ses diplômes d’ergonome, elle crée sa propre entreprise, Ergo-ID, basée à Vichy. Améliorer les conditions de travail afin d’améliorer la rentabilité fait partie des missions de cette entreprise qui intervient dans diverses sociétés à la demande de ces dernières mais aussi parfois de la Cram ou des CHSCT. Isabelle Dolci assure aussi des formations ainsi que des contrôles anti-dopage de sportifs de haut niveau.
En 2008, elle arrive aux Thermes Callou où elle travaille à temps partiel ce qui lui permet d’assumer ses deux activités professionnelles. Elle œuvre, chaque matin, de février à décembre, en étroite collaboration avec Arlette Bornet, l’infirmière titulaire des Thermes Callou. En 2012, elle a suivi une formation-clé dans le travail sur le site : « L’Éducation thérapeutique ».

Le quotidien d’une infirmière aux Thermes Callou

Faire et refaire des pansements, prendre la tension des curistes fait bien évidemment partie des missions d’Isabelle Dolci. Le curiste ne devant absolument pas être au contact de l’eau minérale de Vichy s’il a une plaie, ce soin, qui peut paraître bénin, est très important. Mais Isabelle Dolci a surtout un rôle « social ». Elle doit faire en sorte que tout se passe bien du côté des curistes comme du côté des équipes de soignants. Elle accompagne chaque curiste dans son parcours et soutient, si nécessaire, les balnéologues.

« Un aspect relationnel omniprésent et passionnant aux Thermes Callou. »

Le site des Thermes Callou étant médicalisé, elle attache, comme Arlette Bornet, une grande importance à être là en début (6 h 45) et fin (13 h 45) des soins. Il peut aussi arriver parfois qu’elle émette un avis au moment de la réservation d’une cure. Tel handicap ou tel problème de santé autorise-t-il le suivi d’une cure au sein de l’établissement ?
En un mot, et pour toutes les raisons citées ci-dessus, Isabelle Dolci affectionne tout particulièrement son métier au cœur des Thermes Callou.
Tisser un relationnel de qualité avec des curistes fidèles qu’elle peut retrouver d’une année sur l’autre participe à la bonne ambiance collective. L’entraide existante entre le personnel des Thermes Callou favorise, de la même façon, un épanouissement dans l’exercice de ses fonctions !

 

Isabelle Dolci, infirmière aux Thermes Callou

Isabelle Dolci