Scientifiquement prouvé

  • Étude MaâThermes - Cure thermale pour maigrir - Thermes de Vichy (Auvergne)

Étude MaâThermes (obésité)

Une étude qui évalue le traitement de la cure thermale dans la prise en charge de l’obésité et de la surcharge pondérale.


MaâThermes est une étude qui évalue le traitement de l’obésité et de la surcharge pondérale pendant la cure thermale.

Le programme MaâThermes, lancé par l’Afreth (Association française pour la Recherche thermale), auquel ont participé les Thermes de Vichy ainsi que quatre autres centres thermaux, a permis d’établir que la cure thermale dans la prise en charge des personnes en surpoids ou souffrant d’obésité était une alternative efficace.

Obésité et surcharge pondérale

Le surpoids se définit par l’indice de masse corporelle (IMC) qui se calcule en fonction de la taille et du poids de la personne selon la formule appropriée : IMC = masse/(taille x taille). 
Une personne est dite en surpoids dès lors que son IMC est compris entre 25 et 29. À partir de 30, on considère qu’elle souffre d’obésité. Il y plusieurs types d’obésité. L’obésité dite modérée pour un IMC entre 30 et 35, l’obésité sévère entre 35 et 40, et enfin l’obésité massive à partir de 40.

32 % de la population française est en surpoids.

Tous les trois ans, l’étude ObEpi-Roche donne une photographie de la situation de l’obésité et du surpoids en France. En 2009, 32 % de la population française se trouvait être en surpoids, 14,5 % en obésité dont 1 % en obésité massive. Le traitement recommandé est triple : modifications et restrictions alimentaires, activité physique régulière et accompagnement de motivation. Mais, on constate que ces traitements ont des limites dans le temps. L'abus de restrictions entraîne souvent des troubles du comportement alimentaire lorsque le régime dure trop longtemps. De plus, il s’accompagne souvent d’une insuffisance de vitamines et de minéraux.

C’est pourquoi, Thierry Hanh et Patrick Sérog, tous deux médecins nutritionnistes, ont décidé de réaliser une étude sur l’évaluation de la cure thermale dans la prise en charge du surpoids et de l’obésité, mais aussi de la comparaison de son efficacité à celle des traitements habituels. 

Étude MaâThermes

Cette étude, menée dans cinq stations thermales dont Vichy, a eu pour but d’observer les effets de la cure thermale dans la prise en charge du surpoids et de l’obésité.

257 patients obèses ou en surpoids ont accepté de participer à cette étude (IMC compris entre 27 et 30 ou >30). Les patients étaient tous en bonne santé et 77 % d’entre eux avaient déjà suivi un régime diététique. Le groupe était composé de 51 hommes et 206 femmes pour un âge moyen de 51 ans. Le groupe « cure » comptait 120 patients et le groupe « témoin » 137 patients.

Le groupe « cure » a suivi pendant trois semaines un traitement thermal spécifique pour l’obésité : cure de boisson, bain bouillonnant d’eau minérale, enveloppement de boue thermale, massage sous affusion d’eau minérale, exercices en piscine, conseils diététiques, activités physiques,…

Les patients du groupe « témoin », eux, ont été suivis par leur médecin généraliste qui leur a donné des conseils diététiques avec remise du livret du PNNS (Programme national Nutrition Santé). Les résultats observés ont été constatés après une période de quatorze mois.

Résultats de l'étude MaâThermes : meilleure efficacité de la cure thermale !

Au terme du protocole, l’évaluation a permis de constater une perte de poids moyenne et une réduction de l’IMC deux fois plus importante dans le groupe de ceux qui avaient suivi la cure thermale que dans le groupe témoin. Le thermalisme a donc fait la preuve de son efficacité par rapport à l’utilisation médicamenteuse.

L’étude MaâThermes confirme scientifiquement ce que les professionnels du thermalisme et les patients avaient pu constater depuis de nombreuses années. Les soins thermaux sont une alternative plus qu’efficace aux suivis médicamenteux.